AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Dim 23 Juil - 19:33


I'LL TAKE A DOUBLE DOSE OF AWKWARDNESS & A LONELY COOKIE, PLEASE.
NOWADAYS, DATING IS A SCIENCE & I ALWAYS FAILED THAT CLASS
Le conflit des générations, voilà sur quel compte il mettait tout ça. De nos jours, tout ou presque pouvait être fait depuis un ordinateur ou un smartphone, par le passé ça n'était pas le cas et il n'osait se demander ce que ça aurait pu être s'il avait rencontré sa femme ainsi. Il n'aurait sans doute pas pu la séduire aussi "facilement" on va dire, son humour perdant sûrement de son cachet en n'étant pas accompagné du sens du timing qui allait de pair avec la blague sur le moment. Sans compter que certainement, il n'aurait pas osé aller lui parler tout court. Être derrière un écran pouvait aider à se sentir moins timide, ça il le comprenait, mais quand le moment fatidique de rencontrer la personne qui se cachait derrière un pseudo arrivait, ma foi, ça n'empêchait pas parfois la catastrophe. Ca n'avait pas été son cas, c'était simplement une question de compatibilité qui se s'était pas produite cette fois, comme il venait de l'expliquer à la propriétaire du café. Mais puisque cela faisait plaisir à sa fille, il tentait sa chance malgré tout. Et visiblement celle de Linda faisait pareil avec elle, ce qui était touchant et mignon, ça il ne disait pas le contraire, mais elles ne semblaient pas prendre en compte comment fonctionnaient vraiment leur parents. Est-ce que l'échec de ce soir allait l'empêcher de poursuivre l'aventure ? Non, pas vraiment car d'une, il savait que s'il décidait de stopper là en disant à sa file ce qui venait de se passer, elle le persuaderait de donner à l'application une autre chance et parce que ça pouvait lui permettre de faire des rencontres amicales, à défaut d'amoureuses, tout simplement.

La conversation continuait donc, comme bien souvent entre eux. Il aimait ça aussi chez elle, la facilité avec laquelle ils pouvaient parler de tout et de rien. Dès qu'il passait ici pour venir chercher son café, ils papotaient, même si ça n'était que quelques instants parce que lui devait y aller ou parce qu'elle avait des clients à servir. Mais oui, son passage ici constituait pour lui l'un des moments qu'il préférait dans ses journées et il espérait qu'il en était de même pour elle, sans aucune prétention que cela puisse être quoi que ce soit d'autre que le plaisir de parler avec lui. Elle était simplement amicale avec lui, pas qu'il croit qu'elle faisait ça uniquement dans le but de le faire revenir au café mais il ne pensait pas que ça allait plus loin, voilà tout. Alors même avec le compliment qu'elle venait de lui faire, il ne prenait pas ça comme un appel du pied de sa part envers lui. « L'espoir fait vivre à ce qu'on dit. » rétorqua-t-il tout en continuant de plaisanter sur le sujet avant d'accepter son offre de prendre un café mais à la condition qu'elle se joigne à lui pour le coup. Et il n'avait pas proposé qu'elle prenne de café parce qu'il avait remarqué qu'elle n'en prenait pas elle-même mais préférait le thé. Pourquoi avait-il remarqué ça vous me direz ? Parce qu'il s'intéressait à elle pardi. Relevant son regard vers elle quand elle demanda s'il désirait prendre son poison habituel ou tenter de la nouveauté, il sourit et haussa un sourcil. « Puisque la nouveauté est quelque chose à laquelle je vais devoir m'habituer il semblerait, je vous laisse choisir. Surprenez-moi. » répondit-il en souriant, achevant de remonter la dernière chaise qui restait encore à relever, la laissant aller s'occuper de préparer tout ça tandis qu'il revenait vers le comptoir prenant place sur l'un des tabourets qui se trouvaient là tout en se délestant de ses lunettes qu'il accrocha à la poche de sa veste. « Donc pas de chance non plus de votre côté si j'ai bien compris ? Ça me rassure de savoir que je ne suis pas le seul qui galère. » admit-il alors en plaisantant. Et ok, peut-être qu'il y avait un brin de curiosité de sa part de savoir si elle avait quelqu'un en vue...
code by bat'phanie


Dernière édition par Alden Sterling le Jeu 27 Juil - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Mer 26 Juil - 11:04



    Visiblement leurs filles respectives étaient aussi tenaces l’une que l’autre. Linda prenait cela pour un bon trait de caractère, mais parfois elle aurait aimé que sa fille laisse tomber. Qu’elle voit que sa mère n’avait pas besoin d’un site de rencontre. Linda était assez grande pour savoir comment trouver un homme et surtout si elle en avait envie en ce moment. La réponse était plutôt mitigée sur le sujet. Oui, la présence d’un homme lui manquait parfois, mais d’autres fois, elle était bien contente d’être seule. Ce soir elle avait songé à finir de tout ranger au café, de faire un brin de ménage et ensuite de rentrer tranquillement chez elle en marchant. Une fois là-bas, elle se serait fait un repas rapide tout en regardant un film ou en lisant la suite de son livre. Rien d’excitant aux yeux de sa fille, mais pour la propriétaire du café c’était une soirée paisible qui lui plaisait d’avance. Cependant, Alden était arrivé et elle devait avouer que ça n’était pas désagréable. Cet homme était très gentil et visiblement il avait eu une dure soirée. Donc la brune pouvait se permettre de discuter avec lui et qui sait, peut-être qu’elle pourrait lui remonter un peu le moral.

    Au moins leurs points communs avec leurs filles étaient un début de conversation amusant. Ils se comprenaient là-dessus et elle était contente de voir qu’elle n’était pas la seule à vivre ce genre de choses. Amusée par le fait qu’il parle d’indiquer qu’il était séduisant comme elle venait de le dire, Linda devait avouer que de son côté ça serait un très bon point. Après tout, elle le voyait régulièrement et elle savait à quel point son physique devait peser dans la balance. Mais, elle savait également qu’il n’y avait pas que cela qui faisait son charme. Son humour, sa culture générale, son amour pour sa fille … Il avait plein de qualités et elle était même surprise de savoir qu’il était encore célibataire. Evidemment, elle savait désormais qu’il était veuf et ça devait sans doute jouer, mais elle ne doutait pas qu’un jour ou l’autre il finirait par trouver quelqu’un. Il y avait d’ailleurs peut-être un petit espoir chez elle pour qu’elle soit cette chanceuse, mais elle ne préférait pas trop y réfléchir. A la place, elle fut amusée par ce qu’il venait de dire, avant de lui proposer de boire un café avant de fermer le magasin. Acceptant son offre de boire un thé, elle vint lui demander s’il voulait la même chose que d’habitude ou s’il voulait changer. Souriant à ses paroles, elle resta le regarder quelques instants avant de lui préparer sa boisson. Tout en préparant, elle écouta la question de l’homme et secoua la tête. Puis, elle tourna la tête pour le regarder en souriant.

    Non pas de chance non plus pour moi. Mais il y a peut-être aussi le fait que, comme dirait ma fille, je suis difficile. Pourtant je n’en ai pas l’impression.

    Mettant de l’eau à chauffer pour son thé, elle regarda à nouveau l’homme.

    Tout ce que je demande c’est quelqu’un qui comprenne que parfois j’aime avoir des moments à moi. Qu’on me laisse lire mes livres, ou que si on va au cinéma je ne supporte pas qu’on commente le film à côté de moi. Je n’ai pas l’impression que ça soit difficile à respecter comme demande, mais visiblement ma fille n’est pas d’accord.

    Riant légèrement, elle resta le fixer avant d’entendre l’eau bouillir et elle se retourna pour se servir son thé avant de faire pareil avec le café de l’homme. Venant ensuite déposer les tasses sur le comptoir, elle le regarda à nouveau.

    Vous pensez que j’en demande trop ?

    La question était peut-être un peu trop directe, surtout qu’elle devait avouer qu’elle appréciait son interlocuteur et que son avis était important, même si elle ne le laissait pas paraître. Alors, elle décida de parler du café qu’elle venait de lui servir.

    Ce café vient du pacifique, c’est une torréfaction brune. Il est fort et corsé, mais il a des notes douces avec des notes d’épices et d’herbes. J’espère que vous l’apprécierez.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Jeu 27 Juil - 18:19


I'LL TAKE A DOUBLE DOSE OF AWKWARDNESS & A LONELY COOKIE, PLEASE.
NOWADAYS, DATING IS A SCIENCE & I ALWAYS FAILED THAT CLASS
En effet, ils semblaient que leurs progénitures elles aussi semblaient avoir quelques points communs. Etait-ce pour autant forcément une bonne chose ? Ma foi oui, bien entendu c'était bien de voir que leurs filles s'inquiétaient pour eux et leurs vies amoureuses au point d'interférer à ce point mais elles oubliaient quand même un détail majeur: même en les inscrivant sur un tel site, elles ne pouvaient pas les forcer à aller plus vite que la musique ou contre leurs propres préférences. S'il conservait encore son alliance au doigt ça n'était pas sans raison, il ne se sentait pas encore totalement prêt à passer à autre chose ou peut-être se cachait-il derrière ça de peur de ne plus pouvoir retrouver une telle relation avec quelqu'un d'autre allez savoir. Mais oui, tout se ferait en son temps et selon ses termes à lui, mais pour lui faire plaisir il continuerait d'essayer quand même. Et bon, après la soirée qu'il venait de passer, il avait eu envie non seulement de se prendre un café pour se consoler mais aussi de voir un visage familier et qu'il appréciait et voilà comment il avait fini ici dans le café de la jeune femme plutôt que de prendre la direction de son appartement. Et vu la tournure que prenait leur conversation, au final il se félicitait d'être venu là même s'il était sans doute évident qu'elle aurait sûrement préféré qu'il s'en passe, surtout si elle avait des projets. Mais si elle lui proposait de boire un café maintenant, en théorie ça voulait bien dire qu'elle n'en avait pas et que sa présence ne la dérangeait pas non ? Enfin c'est comme ça qu'il décidait de le prendre vu qu'ils arrivaient à plaisanter ensemble. Si vraiment il l'ennuyait, il l'aurait vu, pas vrai ? Mais remarquez, il n'avait toujours pas réaliser qu'il lui plaisait tout autant qu'il était sous son charme alors ça n'était peut-être pas une référence.

S'il avait décidé de plaisanter sur ce qu'elle avait pu dire à son sujet un peu plus tôt, c'est parce que même s'il n'était pas un vieux crouton et encore "bien conservé", ça ne voulait pas pour autant dire qu'il se basait que sur ça pour trouver chaussure à son pied, et c'était compliqué pour lui aussi de trouver quelqu'un qui comprenait son train de vie. Ce que venait de dire Linda suite à sa présomption ne faisait que le confirmer. Il voulait lui répondre mais ils semblaient plutôt occupés à se regarder avant que la bouilloire ne vienne les ramener à la réalité et il l'écouta alors lui parler plus en détail du café qu'elle venait de lui préparer. « Je vais vous dire ça sous peu. » dit-il tout en esquissant un léger sourire, reniflant la vapeur s'échappant de la tasse avant de déposer cette dernière devant lui, attendant un peu qu'il refroidisse, histoire de ne pas se brûler la langue de suite. « Quant à ce que vous venez de dire, non je ne crois pas que ça soit trop demandé. En tant que professeur de lettres et bibliophile plus qu'avéré, je comprends parfaitement qu'on puisse être absorbé par un bon bouquin, quant on cinéma, je dirais tout dépend du film, parfois le commenter pendant est quasi aussi amusant. Mais bien entendu, pour ça il faut être avec la bonne personne. » Venait-il de dire ça tout en la fixant ? Oui, il semblait bien ce qui explique pourquoi il pris sa tasse en main, la portant à ses lèvres pour prendre une ou deux gorgées, histoire de ne pas se faire prendre la main dans le sac et il sourit même s'il venait de se brûler le palais. « Très bon choix, je devrais faire découvrir ça à mon futur beau-fils, lui qui dit que tous les cafés ont le même goût. » Changer le sujet pour ne pas laisser voir son embarras, un classique...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Ven 28 Juil - 16:47



    Sa présence ne le dérangeait pas du tout. Au contraire, elle l’appréciait beaucoup mais elle ne le lui avait jamais dit ouvertement. Peut-être le devrait-elle ? Maintenant qu’elle savait qu’il n’avait personne dans sa vie. Quoi qu’il gardait son alliance et il avait expliqué pourquoi. Linda ne voulait pas non plus se prendre la tête sur le sujet. Après tout, ils discutaient et se trouvaient des points communs. C’était un bon début à ses yeux et elle n’avait pas envie de se faire un film et se donner de faux espoirs. Donc, le moment qu’ils passaient ensemble et était tout ce qu’elle désirait pour l’instant. Tout en discutant, elle lui prépara un café qu’il n’avait encore jamais bu. Elle savait ce qu’il prenait tous les jours et visiblement il était prêt à tenter autre chose, donc elle lui avait servi un café dans les mêmes tons que ce qu’il prenait en temps normal, mais qui était quand même assez différent. Elle comprenait qu’il avait besoin de quelques minutes avant de boire le café vu qu’il était encore fumant. De son côté, elle avait préparé son thé, mais elle avait laissé la tasse sur le comptoir, se concentrant plutôt sur les paroles de l’homme. Ce dernier revenait sur ce que Linda avait dit juste avant. Attentive à ses paroles, elle hocha la tête. Elle comptait répondre, mais la façon dont il était en train de la regarder la fit rester silencieuse. Il y avait quelque chose qui venait de se déclencher chez elle, mais elle ne saurait pas comment le définir. A la place, elle reprit rapidement ses esprits pour venir reprendre la parole après lui.

    Oh votre beau-fils va devoir venir ici alors.

    Esquissant un sourire, elle devait avouer qu’elle serait tentée de voir à quoi il ressemblait en plus de cela.

    D’ailleurs votre fille ne peut pas l’épouser s’il pense une telle chose. Vous êtes le beau-père vous devriez lui faire peur sur le sujet. En tout cas, c’est ce que je ferai à celui qui sortira avec ma fille. Quoi que je les martyrise déjà un peu trop selon ma fille.

    Riant légèrement, elle se souvenait de toutes les fois où sa fille lui avait dit qu’elle devait arrêter de faire fuir ses petits amis.

    Apparemment je suis un tyran parce que j’ose poser un tas de questions à ses petits copains et qu’ils ont peur de venir chez moi quand elle veut me voir. Mais s’ils étaient vraiment un minimum courageux, ils seraient bien pour elle. Pas de courage, alors on ne touche pas à ma fille.

    Buvant un peu de thé, elle reposa sa tasse sur le comptoir, souriant toujours.

    Enfin bref, vous devriez venir avec votre beau-fils. Je pourrais organiser une dégustation comme ça il ne pourrait pas dire que tous les cafés ont le même goût.

    Ca pourrait être amusant et elle devait avouer que même si elle préférait le thé, elle aimait voir les autres apprécier un bon café et en goûter de nouveaux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Ven 28 Juil - 19:01


I'LL TAKE A DOUBLE DOSE OF AWKWARDNESS & A LONELY COOKIE, PLEASE.
NOWADAYS, DATING IS A SCIENCE & I ALWAYS FAILED THAT CLASS
Son alliance c'était sa béquille, sa protection sentimentale, sa barrière émotionnelle comme disait son psy et sa fille. Il se raccrochait encore à ça plus tellement parce qu'il n'arrivait pas à faire le deuil de sa femme mais plus parce qu'il ne pensait pas être prêt à entamer une nouvelle relation aussi sérieuse alors l'anneau toujours à son doigt servait de bouclier pour mettre de la distance. Quiconque ne sachant donc pas qu'en réalité il était veuf depuis un peu plus de six ans maintenant, pourrait aisément le croire marié. Bon, vous me direz, il y en a pour qui l'être ne les empêchaient pas d'aller voir ailleurs donc tout était inimaginable mais quand on le connaissait un tant soit peu, cette théorie n'était pas plausible, il n'était pas quelqu'un qui allait tromper sa femme. Mais qui sait oui, s'il avait su plus tôt que la jeune femme pensait tout ça de lui, peut-être aurait-il déjà eu le déclic de la retirer pour faire passer le message que la page était tournée et qu'il était prêt à passer à un nouveau chapitre. En parlant de nouvelles choses, il la laissait choisir le café qu'elle voudrait lui faire goûter, décidant -peut-être justement inconsciemment pour le coup- de changer les choses, de s'ouvrir à la nouveauté et il revint alors pendant qu'elle préparait tout ça sur ses dernières paroles au sujet de ses attentes en matière de partenaires. Selon lui, non elle n'était pas trop exigeante puisque lui aussi avait ses moments à lui seul quand il était marié. Sa femme adorait aller au théâtre, lui aimait se plonger dans un bouquin, ils laissaient à l'autre son espace quand il le fallait et c'était ainsi qu'ils avaient passés toutes ces années heureux à deux. Le compromis et la compréhension de l'autre, deux clés dans le succès d'une relation durable, enfin toujours selon lui.Sauf qu'il n'avait pas vraiment fait attention à la manière dont il venait de dire ça tout en la fixant sinon il se serait sûrement abstenu de le faire pour ne pas la gêner, surtout si de son côté elle n'était pas du tout intéressée par quelqu'un comme lui.

Voilà pourquoi il changea rapidement de sujet en parlant du café qu'elle venait de lui servir, qui était tout à fait délicieux d'ailleurs, elle avait bon goût pour quelqu'un qui n'aimait pas spécialement ça. Arguant qu'il devrait ramener son futur gendre ici pour lui faire goûter puisque pour lui tous les cafés se ressemblaient, il sourit à ce qu'elle répondit sur le sujet, riant de bon coeur même quand elle admit que selon sa fille elle était un tyran puisqu'elle tentait d'effrayer ses potentiels petits copains. « Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, il est anglais, il préfère plutôt le thé et ma fille est comme sa mère, elle aussi préfère ça au café. J'étais en minorité à la maison alors je n'osais pas faire la remarque. » confia-t-il en souriant. « Mais je comprends la démarche, vous voulez être certaine qu'il n'irait pas lui faire de mal et puis c'est marrant de lire la peur dans leurs yeux, surtout quand ils apprennent qu'accessoirement vous avez une ceinture noire en plus d'un doctorat. » ajouta-t-il avant de reprendre quelques gorgées de sa tasse en la dévisageant quelques secondes. « Alors même si la proposition me touche, ne vous donnez pas la peine d'organiser tout ça juste pour ça. Je trouverais bien un autre prétexte pour l'amener ici et avoir le plaisir venir vous voir. » Et voilà qu'il venait de dire ça sans arrière pensées sur le moment, réalisant la seconde d'après que ce qu'il venait de dire pourrait être interprété tout autrement par la jeune femme. « Autrement que pour venir chercher mon café je veux dire, bien entendu. »Tentative de sauvetage ratée, il venait au contraire de s'enfoncer encore plus même si ce qu'il venait de dire n'était que la stricte vérité dans le fond.
code by bat'phanie


Dernière édition par Alden Sterling le Sam 29 Juil - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Ven 28 Juil - 19:44



    Pour Alden son alliance était une béquille. Pour Linda, c’était son divorce. Le fait que son mari, au lieu de dire clairement qu’il voulait divorcer, l’avait trompé, avait été dur à encaisser. Elle qui avait confiance en lui, avait mis tous les hommes dans le même sac. Au départ en tout cas. Aujourd’hui, elle savait qu’ils n’étaient pas tous ainsi, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’elle avait cicatrisé de ce qui s’était passé. Sa fille avait appris la vérité bien plus tard et c’est pour cela qu’elle avait décidé de prendre le nom de famille de Linda. Cette dernière ne savait donc pas comment faire pour donner à nouveau sa pleine confiance à quelqu’un avec qui elle voudrait partager sa vie. C’était peut-être des étapes à passer avec quelqu’un qui lui ferait voir qu’il est sincère, honnête et loyal, mais elle n’avait pas trouvé cette personne. En tout cas, elle s’était toujours dit qu’elle ne trouverait pas un tel homme. Pourtant avec tout ce que Alden lui disait, elle pouvait percevoir ses qualités chez lui. Malheureusement, elle ne le pensait pas intéressé plus que le fait de se parler de temps en temps. Un simple lien amical, cependant, plus la conversation évoluait et plus elle sentait qu’il y avait une sorte de changement entre eux, mais elle ne saurait pas dire en quoi exactement.

    A la place, elle recommença à parler de sa fille, mais également du beau-fils du professeur. Apparemment ce dernier pensait que tous les cafés avaient le même goût et elle n’était absolument pas d’accord. Puis parlant du lien de beau-père/beau-fils et de sa relation entre sa propre fille et elle, Linda fut amusée en entendant Alden rire avant qu’il ne prenne la parole pour dire que son gendre était un fan de thé. Ca elle le comprenait parfaitement vu que c’était également son cas. Chose étrange pour certaines personnes vu qu’elle était propriétaire du café. Alden avait donc des personnes qui buvaient du thé autour de lui et très peu de fan de café. Pas facile pour lui en effet de leur faire comprendre que chaque café était différent. Quand il parla de sa façon d’agir avec les petits amis de sa fille, Linda hocha la tête, avant de hausser les sourcils.

    Vous avez une ceinture noire et un doctorat ? Dites-m’en plus.

    Oui sa curiosité venait de prendre le dessus et elle avait envie de savoir les domaines dans lesquels il était aussi doué. Cependant, elle fut surprise par la remarque qu’il fit par la suite.

    Bien entendu.

    Esquissant un sourire, elle fit le tour du comptoir pour s’installer à ses côtés et le fixa.

    Mais vous savez que vous pouvez venir autrement que pour venir chercher votre café. Ca me ferait plaisir de faire la connaissance de votre fille et votre gendre.

    Souriant, elle but une nouvelle gorgée de thé avant de le regarder à nouveau.

    Et puis, je pourrai leur parler de thé vu qu’ils semblent s’y connaître. Par contre vous risquez de vous ennuyer si vous n’y connaissez rien. Mais je pourrai aussi vous en faire goûter si vous voulez.

    Haussant les épaules, elle espérait que sa façon d’amener les choses n’était pas trop poussive, elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle voulait le voir régulièrement. Bon d’accord, c’était le cas, mais il avait sans doute d’autres choses plus intéressantes à faire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Sam 29 Juil - 10:20


I'LL TAKE A DOUBLE DOSE OF AWKWARDNESS & A LONELY COOKIE, PLEASE.
NOWADAYS, DATING IS A SCIENCE & I ALWAYS FAILED THAT CLASS
Il n'aurait pas pu la blâmer d'avoir fait un tel amalgame, il faut dire que  malheureusement, les statistiques n'aidaient pas à défendre la cause des hommes qui majoritairement, étaient quand même ceux qui constituaient les plus gros scores en matière d'adultère. Se faire tromper, surtout par quelqu'un qu'on aime et avec qui on a passé des années, ça laissait aussi des traces, toutes aussi délicates à faire oublier qu'un deuil, pas de débats là-dessus. Et c'était même plus dur en vérité puisque là, la confiance devait être regagnée bien plus difficilement ensuite car personne n'aime se faire avoir de cette façon. Lui n'avait jamais considéré une seconde de tromper sa femme mais bon, il savait très bien que tous les hommes n'étaient pas comme lui et assez chanceux pour avoir trouvé la bonne personne du premier coup. Et encore, entre temps, la société et les relations humaines avaient bien évolués -pas forcément dans le bon sens selon lui-, ce qui compliquait encore un peu plus la chose. Mais oui, depuis qu'il avait fait sa connaissance, Alden se laissait à croire -sans doute naïvement- qu'il pourrait tout à fait passer le reste de sa vie aux côtés d'une femme telle que Linda. Si tant est qu'une telle idée ne la fasse pas tout bonnement fuir, ce qui expliquait sûrement sa réserve quant à manifester ouvertement son intérêt pour la jeune femme. Bien sûr qu'ils arrivaient à parler sans trop de mal, qu'ils plaisantaient de temps à autres et qu'ils s'appréciaient, mais de là à penser qu'il pouvait avoir sa chance, il n'était pas assez présomptueux pour ça. Mieux valait pouvoir continuer à la voir ainsi que de devoir changer de café ensuite si jamais il se prenait un beau râteau en essayant de tenter sa chance.

Était-ce pourtant ce qu'il était en train de faire inconsciemment avec la conversation qu'il venait d'avoir sur le sujet de leurs péripéties dans le domaine des rencontres ? Hum, peut-être car il semblait bien qu'un rapprochement venait de s'effectuer mais il mettait ça sur le fait qu'ils étaient seuls dans le café pour une fois, ce qui donnait plus le loisir à la propriétaire de passer du temps avec lui, rien de plus. D'ailleurs avec ce qu'elle venait de dire au sujet des prétendants de sa fille, il ne pouvait que l'appuyer sur sa volonté de protéger sa fille -même si celle-ci désapprouvait sa méthode visiblement- mais il été passé par là avec quelques jules de sa fille, donc il la comprenait. « Il n'y a pas grand chose à dire là-dessus. J'ai toujours fait du sport, j'ai commencé le jiu-jitsu brésilien gamin, j'ai aimé ça et je n'ai jamais arrêté d'en faire. Quant au doctorat, pour pouvoir enseigner, c'était l'étape logique à suivre. » Il n'allait pas se faire mousser pour autant, des tas d'autres personnes avaient un doctorat après tout. De toute façon, vu comment il venait de se foutre dedans tout seul avec ce qu'il avait dit à propos de son futur gendre, mieux valait en effet qu'il fasse profil bas devant elle. Bon sang, ce qu'il pouvait être ridicule. Mais Linda ne semblait pas s'en plaindre, venant prendre place à côté de lui, lui expliquant que ça lui ferait plaisir de rencontrer les deux tourtereaux, en plus de dire qu'il pouvait venir la voir autrement que pour chercher son café, ce qui le fit esquisser un léger sourire pour la peine. Nouvelle proposition de sa part, cette fois-ci pour du thé et il rit en secouant la tête. « Oh je m'y connais, mais disons simplement que mon organisme est bien trop accoutumé à la caféine pure pour accepter une autre forme. Mais je suis certain que ça pourrait leur plaire. Je leur en toucherait un mot alors. » dit-il tout en souriant, constatant presque à regret que sa tasse était déjà presque vide. Il n'avait pas envie de partir mais il ne comptait pas non plus la retenir ici éternellement. Après une longue journée, elle aussi devait avoir envie de rentrer chez elle pour aller se reposer.
code by bat'phanie


Dernière édition par Alden Sterling le Mar 1 Aoû - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Sam 29 Juil - 14:57



    Ils avaient un passé difficile et pour Linda c’était sans doute un vrai problème. L’adultère qui faisait partit de son parcours était dur à gérer. Même si elle faisait en sorte de ne pas y songer et plutôt de profiter de sa nouvelle vie, elle savait aussi qu’une part de son esprit aurait toujours peur que ça recommence. C’était pour cela qu’elle préférait faire face à la personne qu’elle pourrait laisser entrer. Internet était bien pour un tas de choses, mais selon elle, pas pour les rencontres. Elle était sans doute vieux jeu, mais désormais, elle préférait voir la personne en face pour se faire sa propre idée. Après tout, devant un écran on peut dire tout et n’importe quoi. Ca n’est qu’en voyant la personne qu’on sait réellement ce qu’elle pense et surtout si elle n’a pas menti. Oui, un profil est facile à modifier, la réalité beaucoup moins. Ca elle ne l’avait pas dit à sa fille et cette dernière aurait sans doute du mal à le comprendre. Mais la jeune femme était plus intéressée par l’homme qui lui faisait face pour le moment. Elle devait avouer qu’il lui plaisait, mais elle ne le lui avait jamais dit. Elle savait désormais qu’il était célibataire, mais elle n’était pas certaine qu’il ressente la même chose. Donc, elle préférait ne pas en parler et plutôt discuter tranquillement avec lui. D’ailleurs, elle fut intriguée par ce qu’il venait de dire. Monsieur avait une ceinture noire et un doctorat, elle demanda donc à en savoir davantage et elle constat qu’il restait modeste sur le sujet.

    Pas grand-chose à en dire ? Peu de personne arrive à ce niveau sans être dévoué au sport qu’il pratique. Je sais de quoi je parle, je fais des arts martiaux depuis mon enfance également. Pour le doctorat c’est également impressionnant. Vous ne devriez pas vous dévaloriser, ce sont de très bonnes qualités.

    Esquissant un sourire, elle devait avouer qu’elle appréciait sa modestie, tout comme elle devait avouer qu’elle était impressionnée. S’installant à côté du professeur, elle lui indiqua qu’il pouvait venir quand bon lui semblait. Il n’était pas obligé de venir uniquement pour prendre un café. Se rendant compte de la façon dont elle venait de le dire, elle espérait qu’elle n’allait pas devoir ramer, donc elle changea de sujet et proposa qu’il vienne avec sa famille pour faire une dégustation de thé. Hochant la tête à ses propos, elle espérait que sa fille et son gendre viendraient de bons cœurs. Si ça n’était pas le cas, elle ne le prendrait pas mal du tout. Après tout, s’ils devaient se marier, ils avaient clairement d’autres choses à faire. Buvant une nouvelle gorgée de thé, elle resta le regarder un peu. Elle n’avait pas envie qu’il parte, mais en même temps, elle ne voulait pas le forcer à rester non plus. Cependant, elle ne pû se retenir de reprendre la parole.

    Le mariage est prévu pour quand ?

    C’était sans doute banal de demander une telle chose, mais elle devait avouer qu’elle était vraiment intéressée. De plus, elle pouvait voir la joie sur le visage de son interlocuteur quand il parlait de sa fille, donc c’était un sujet neutre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Mer 2 Aoû - 0:24


I'LL TAKE A DOUBLE DOSE OF AWKWARDNESS & A LONELY COOKIE, PLEASE.
NOWADAYS, DATING IS A SCIENCE & I ALWAYS FAILED THAT CLASS
Le confort qu'offre un écran parfois. On est moins timide quand on a pas la personne face à soi, on parle plus librement mais on peut aussi mentir beaucoup plus facilement. Comme beaucoup de choses, il existait une dualité évidente dans le monde de la rencontre amoureuse via Internet. Ok, pas que ça ait empêché les hommes de mentir pour arriver à leurs fins avec les femmes avant ça, non pour certains c'était même un sport de haut niveau. Mais si pour certains qui étaient honnêtes, d'abord échanger avec la personne via écrans interposés offrait une chance, ça restait aussi une nouvelle occasion de se faire avoir par ceux qui ne l'étaient pas. Il comprenait donc la réticence de la jeune femme de trouver un partenaire grâce à cette application, la même qu'il éprouvait lui-même en vérité. Peut-être était-ce du à leur âges similaires ? Ou tout simplement parce que oui, forcément comparés aux jeunes générations, ils étaient vieux jeu. Alden préférait donc lui aussi rencontrer la personne de façon fortuite et concrète plutôt que d'utiliser un ordinateur pour ça. Encore une chose qu'ils semblaient avoir en commun d'ailleurs. Et ce qui contribuait bien entendu au fait qu'il appréciait de plus en plus la propriétaire du café à mesure qu'il en apprenait plus à son sujet au fil de leurs conversations depuis leur rencontre.

Et c'est d'ailleurs en abordant le fait qu'il avait une ceinture noire en parlant de faire peur aux copains de sa fille qu'il venait de découvrir qu'elle aussi pratiquait les arts martiaux depuis l'enfance. Ce qui le fit sourire aussitôt pour le coup. « J'aurais du m'en douter, je me disais bien que vous deviez pratiquer un tel sport pour réussir à ne pas perdre le contrôle devant certains clients manquant clairement de savoir-vivre » répondit-il amusé. Oui la pratique des arts martiaux aidait à apprendre aussi le self-control, ce qui pouvait s'avérer pratique face à des clients odieux ou une classe agitée. « Et je ne pense pas que je me dévalorise, j'ai simplement l'humilité de ne pas me vanter pour des choses que tout le monde peut faire avec un peu d'effort et de persévérance. » tint-il à préciser alors avant de boire un peu de café. Après tout, il n'avait pas révolutionné la science ou la médecine comme certains, il ne sauvait pas de vie non plus, donc même s'il avait ça pour lui, ça restait relatif à son sens, tout simplement. Ce fut une proposition surprenante mais alléchante de la part de la jeune femme de venir la voir pour cette dégustation et effectivement, il passerait le mot à sa fille et son futur gendre, mais il sentait aussi que la conversation touchait à sa fin puisque sa tasse elle aussi était presque terminée. Il n'avait pas envie de rentrer non plus mais il n'allait pas l'empêcher de le faire si elle elle le voulait. Il fut donc soulagé de l'entendre demander quand se déroulerait la cérémonie, au moins il avait un peu de sursis en sa compagnie avant de devoir retrouver son appartement. Ok son chien l'y attendait mais dormir dans les bras d'une femme c'était quand même bien différent comme présence. « L'année prochaine, pour le mois de mai je crois. Ou septembre. Je ne sais plus trop, ça a déjà changé deux fois ce mois-ci alors... » avoua-t-il en esquissant un sourire amusé. Ça n'était pas que les deux jeunes gens étaient indécis ou pas pressés de se marier mais plutôt le contraire. Trop d'idées en tête et aussi mine de, des contraintes de temps. « En tout cas ça ne devrait plus trop tarder quoi. Du moment que ça n'est que le mariage pour le moment, ça me va. Je suis trop jeune pour être grand-père. » ajouta-t-il en souriant doucement.
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN Mer 2 Aoû - 15:37



    Tant pis pour la fille de Linda, elle devrait se faire à l’idée que sa mère ne pourrait rencontrer personne via le site de rencontre. Peut-être que ça arriverait, parce qu’elle devait avouer qu’il y avait un homme avec qui elle parlait, qui semblait être quelqu’un de bien. Mais, elle faisait face à cet homme sans le savoir. En effet, c’était Alden et elle ne le savait pas. Donc, ça n’était pas évident de se dire qu’elle appréciait cette personne sur le site et en même temps, elle était attiré par le professeur. Linda détestait les choix difficiles et celui-ci en était clairement un. Pour le moment en tout cas, elle ne voulait pas y songer. A la place, elle faisait sa curieuse pour savoir ce que voulait dire son interlocuteur concernant sa ceinture noir et son doctorat. Cependant, elle fut surprise de le voir si renfermé sur le sujet. Non pas, renfermé, mais plutôt humble. Quoi qu’elle devait avouer qu’il y avait cet aspect-là chez lui qui lui plaisait beaucoup. Ecoutant donc sa réponse face à sa remarque, elle se mit à sourire.

    C’est vrai que c’est d’une grande aide parfois, je dois l’admettre.

    Oui, certains clients pouvaient être tout à fait désagréable, mais également tenter de la draguer elle ou sa serveuse et c’était assez inconfortable. Pourtant, elle savait que son employée pouvait se défendre par elle-même, mais elle était protectrice, n’appréciait pas qu’on ennuie les personnes à qui elle tient. Puis, elle hocha la tête aux propos de l’homme.

    L’humilité est une bonne chose, mais de mon point de vue, ça reste impressionnant.

    Esquissant un sourire, elle était sincère dans ses propos. Elle n’avait jamais vraiment apprécié aller à l’école, à part pour voir ses amis et faire du sport. Donc, elle n’aurait pas eu la patience de faire de tels études. Malheureusement, en cet instant précis, elle se rendit compte que la conversation allait se terminer et elle n’aimait pas cette idée, donc elle demanda à Alden, pour quand était prévu le mariage de sa fille. Espérant qu’il ne verrait pas qu’elle ramait pour le garder ici, Linda continua de boire de son thé, tout en l’écoutant prendre la parole. Elle fut surprise quand il indiqua qu’il n’était plus très sûr de la date, avant qu’il n’explique que ça avait déjà changé deux fois et elle se mit alors à sourire. Puis, elle ne pû s’empêcher de rire à ce qu’il venait d’ajouter, avant de secouer la tête amusée.

    Ca je peux le comprendre en effet.

    Elle se sentait aussi trop jeune pour entendre sa fille lui dire qu’elle allait devenir grand-mère. Mais, sans savoir pourquoi, elle vint poser sa main sur celle d’Alden, tout en reprenant la parole.

    Mais vu comment vous parlez de votre fille avec fierté, je suis persuadée que vous feriez un super grand-père.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN

Revenir en haut Aller en bas

I'll take a double dose of awkwardness with a lonely cookie, please. + LINDEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the tinder way :: slow down your neighbors :: les rps :: les rps terminés-