AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

it's written on my face (lullaby and jake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: it's written on my face (lullaby and jake) Mar 27 Fév - 10:07

Beaucoup de parents profitent que leurs enfants dorment pour pouvoir eux aussi s’assoupir quelques minutes durant et relâcher la pression. Theo est au lit depuis une bonne dizaine de minutes mais Jake, lui, s’affaire dans le salon pour ranger tout le bordel qu’ils ont foutu. À voir le chantier qui est là, il se demande comment un si petit être peut mettre autant de foutoir. À vrai dire, le foutoir, c’est lui qui le met, mais pour son fils. Sacré cercle vicieux. Il tient à montrer un appartement propre et bien tenu. Sa chambre d’amis ne s’est transformée qu’il y a quelques semaines en pouponnière et tout n’a pas encore sa place. Il devrait ranger plusieurs des jouets du petit dans la chambre de ce dernier mais plutôt mourir que de risquer de le réveiller —il faut dire que si Theo est un pro des siestes, il n’en est pas autant de ses folles nuits à rester éveillé juste pour embêter son monde— alors, il décide de tout flanquer dans sa propre chambre, balançant le tout sur son lit et refermant la porte derrière lui ni vu ni connu. Passer de vie de célibataire à vie de père, ce n’est pas une chose qui se fait en un claquement de doigts. Si Jake s’affaire et s’applique autant à ce que tout soit nickel, c’est parce qu’il attend la visite de Lullaby, sa meilleure amie. Elle n’a pas encore eu l’occasion de rencontrer son fils depuis sa naissance et ce serait mentir que de dire que le jeune père n’est pas stressé à l’idée de ces présentations. Comme si Theo pouvait pousser des cris et hurlements en signe de rejet envers la personne qui compte le plus à ses yeux, après lui désormais. Il prie chaque minute pour que le pire n’arrive pas et que son petit se comporte en cet ange éternel qu’il sait être à tant d’occasions. Non, franchement, Jake n’a pas à se plaindre avec un bébé comme Theo, plutôt souriant, de bonne humeur, du genre à amuser la galerie et attendrir les femmes. Certain que Theo serait son atout charme et séduction s’il voulait draguer en plein parc. Une bonne heure plus tard, alors que la pâte pour les crêpes de cet après-midi est prête et que la meilleure amie du père débutant ne devrait plus tarder, l’enfant se réveille en gazouillant dans son lit. Oui, Jake a vraiment de la chance. Il arrive pour le pouponner avant de le changer et l’habiller avec un t-shirt bleu marine et une salopette en jean gris. Père et fils n’ont que quelques minutes ensemble avant que la sonnette ne retentisse à l’entrée. Bébé dans les bras, Jake s’empresse d’aller ouvrir à son amie de toujours. « Hey, regarde qui est là ! C’est tata Libellule ! » et tu as intérêt à l’aimer ! se retint-il d’exprimer à haute voix. Sourire aux lèvres, il l’invite à entrer non sans l’avoir serrée dans ses bras. Bien que réveillé depuis peu le petit aussi, sourit, et c’est le cœur du jeune homme qui se remplit de chaleur et tous se muscles qui se détendent en un instant. « J’espère que tu as faim, parce que j’ai préparé un goûter du tonnerre qui nous attend. » C’est pas vrai, c’est lui qui vient de dire ça ? Décidément, le rôle de père lui monte vraiment à la tête et il vient de se prendre une claque en pleine figure en se rendant compte qu’à l’avenir il prononcerait plus souvent le mot gouter que apéro.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
« membre + be young and in love. »

arrivé(e) le : 29/07/2017
Messages : 445
avatar : Sophia Bush
crédits : snape & tumblr
Points : 108
âge du perso : 31 ans
MessageSujet: Re: it's written on my face (lullaby and jake) Mer 28 Fév - 16:07


Jake & Lullaby
it's written on my face

Une profonde inspiration comme pour chasser cette boule d’angoisse qui s’était formée en son ventre. Lullaby ne savait pas du tout pourquoi elle se mettait dans cet état, enfin si, elle en connaissait la raison. Cette première rencontre était des plus capitales, même si elle ne jouait aucun rôle fondamental dans la vie de Theo. Certes, elle était la meilleure amie de Jake, et cela s’arrêtait là. Pas de lien du sang, pas de responsabilité directe. Cette pensée eut le don d’entrainer un léger pincement au cœur chez la brune qui regarda une nouvelle fois son reflet dans le miroir. Sa tenue n’était pas du tout appropriée, d’ailleurs comment devait-elle s’habiller pour rencontrer ce bébé qui liait à jamais son meilleur ami à une inconnue, qu’elle n’apprécierait jamais et qui ne l’apprécierait pas davantage ? C’était une excellente question, et la nervosité grimpa d’un échelon supplémentaire. Ils avaient connu de nombreuses choses ensemble, Jake connaissait chacun de ses secrets, semblait avoir passé outre sa fuite il y a des années de cela, et même à son retour, leur amitié ne s’était en rien effritée, non elle demeurait identique avec cette tendresse infinie qui les caractérisait si bien. Avec le brun, sa froideur caractéristique n’existait plus, elle demeurait la même, et elle avait peur. Oui, effrayée de pouvoir constater qu’un jour le beau tableau ne vole en éclat et que ce lien particulier appartienne au passé. La décoratrice d’intérieur jeta un œil sur la photo accrochée à son miroir, esquissant un léger sourire. La faiblesse n’était pas permise, et il lui fallait se dépêcher afin de ne pas être en retard. Et si elle annulait ? Prétextant un rhume ? Oui, cela serait une super idée, mais elle la chassa bien rapidement de son esprit, sachant pertinemment que Jake saurait deviner le message éhonté et une excuse fausse. Non, et puis, au final, elle se devait de voir ce petit ange qui était bel et bien là et qui était la prunelle des yeux de celui qu’elle affectionnait tant. La priorité dans tout cela était de se montrer présente pour son meilleur ami, comme lui l’avait toujours été jusque-là. C’était ce qui importait, et non les craintes puériles qui pouvaient naitre en son esprit. Finissant par opter pour un pull gris et un jean, Lullaby prit soin d’emporter avec elle les paquets achetés pour les deux hommes Standford. Oui, car elle trouvait cela inconvenable d’arriver chez quelqu’un les mains vides, et qu’elle avait littéralement craqué et dévalisé les rayons bébés. Une fois tout mis dans la voiture, la brune avait poussé un énième soupir, avant de prendre la route pour arriver en bas de chez Jake une dizaine de minutes plus tard. Se saisissant de tous ses achats, la jeune femme pressa son pas, et finit par sonner. L’anxiété était à son paroxysme, mais fut bien vite oubliée dès lors que la porte s’ouvrit sur un Standford tenant dans ses bras sa progéniture. Le spectacle était plus que parfait, et les lèvres de la décoratrice d’intérieur s’étirèrent. D’autant plus en entendant le surnom qu’il lui avait toujours donné. « Tu sais qu’il va falloir trouver plus court pour ce petit bonhomme. Coucou toi » . Theo avait les traits de son père, et elle ne pouvait que ressentir quelque chose de fort grandir en elle, sans qu’elle ne sache y mettre des mots dessus. Une accolade amicale et elle surprit le sourire du jeune enfant, qui eut le don de la faire fondre littéralement. Est-ce que les Standford avaient tous hérité de ce don particulier ? il fallait le croire. Entrant dans l’antre de son meilleur ami, elle éclata de rire, en entendant le mot gouter. Oui, elle mourait de faim, tout simplement parce qu’elle avait eu la gorge serrée le midi et qu’elle n’avait rien pu avaler. Son regard balaya la pièce, et elle ne put que surprendre les changements qui s’étaient produits. « tu sais comment parler aux femmes, toi. Oui, je meurs de faim et tu m’intrigues énormément. » . Venant déposer un baiser sur la joue de Jake, elle n’avait pu qu’approcher son doigt des petites menottes de Théo. « tu sais que tu me fais fondre toi ? Heureusement que tata avait apporté des cadeaux pour toi. Parce que tata Lullaby ne gâte que les gens qu’elle aime » . Montrant le paquet, elle fit quelques pas en avant, se refusant de jeter un regard à son meilleur ami, qui lui dirait à coup sûr qu’il ne fallait rien apporter. Et encore, il n’avait pas tout vu. « Alors papa, tu comptes me laisser mourir de faim sur place ? » , lança-t-elle, espiègle…
black pumpkin

_________________
i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

it's written on my face (lullaby and jake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the tinder way :: slow down your neighbors :: les rps :: les rps abandonnés-