AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Orgueil et préjugé - Evelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Orgueil et préjugé - Evelyn Mer 21 Fév - 11:40

 Aller Dana, prend ton courage entre tes mains et sautes le pas. C’était ce que je me répétais depuis quelques semaines, enfin, plutôt quelques mois. Depuis que Eve était revenue de ses voyages. Je le savais non pas parce qu’elle me l’avait dit, non mais parce que je la suivais toujours sur les réseaux sociaux. La communication était brisée entre elle et moi, d’ailleurs, j’étais persuadée qu’elle me bloquerait sur les réseaux mais non. Elle a du oublier ce détail, ou alors, elle n’est pas si rancunière que ça… nan, il fallait que j’oublie ça, elle était très rancunière, elle m’en voulait énormément. Si non, elle serait venue me voir, elle m’aurait appelé ou je ne sais pas, m’aurait même parler sur Messenger ou WhatsApp. Là, absolument rien. Elle ne répondait pas à mes appels, m’envoyant directement sur messagerie. Au début, je m’en foutais, tant pis qu’elle fasse la gueule si ça lui chante. Elle était bien trop aveuglée pour se rendre compte que son mec était un pauvre type. Inscrit sur un site de rencontre alors qu’il était sur le point de se marier. Ce que j’aurai pu faire, à la limite, c’était de coucher avec lui en étant encore à NY et pas attendre d’aller jusqu’en France, la veille du mariage. C’était peut-être un peu trop humiliant… et d’ailleurs, celle qui avait pris toutes les critiques, c’était bien moi, lui, à peine. Alors que le vrai connard dans l’histoire, c’était bien lui. Moi, j’étais célibataire, libre comme l’air, avec une petite tendance à écarter les jambes dès qu’un mec me plait vraiment, mais bon, à part ça, ce n’était pas un mal. Dixit le fait qu’il allait se marier avec ma propre sœur. Mais bon, si ce n’était pas moi, ça aurait forcément été une autre nana à ma place et ce tôt ou tard. Et puis, qui dit que ce n’était pas déjà arrivé ? Personne !
Je pris le métro, direction le Queens. Par chance, Eve habitait à deux pas d’une bouche de métro, j’étais carrément une feignasse et le fait que je n’avais pas trop à marcher faisait partie des arguments qui me disaient que je devais aller la voir. J’ignorais si elle travaillait où non, elle bossait dans un bar dont j’ignorais les horaires, mais j’espère pour elle qu’elle n’y bosse pas les lundis à 11 heures du matin.  Au pire, je l’attendrais, c’est mon jour off aujourd’hui.
Je me pointais alors devant chez elle, c’était bien ma veine, quelqu’un entra dans son immeuble juste au moment où j’arrivais, ca me laissait un moyen d’y entrer et de ne pas rester sur le palier extérieur au cas où elle refuse de me parler, de me voir. Elle en serait bien capable, pauvre sœur indigne. En plus, ca caille, il fait un froid de canard dehors. Je monte à l’étage grâce à l’ascenseur et me voilà pile devant sa porte d’entrée. Je souffle un bon coup et j’appuie sur la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
« Admin + queen of hearts. »

pseudo : sweet poison (anaïs).
arrivé(e) le : 23/06/2017
Messages : 1196
avatar : emily bett rickards.
crédits : faith (avatar).
Points : 447
âge du perso : trente ans.
MessageSujet: Re: Orgueil et préjugé - Evelyn Ven 2 Mar - 22:41


Orgueil et préjugé.
dana blake & Evelyn Blake

La soirée avait été longue. Evelyn avait cru qu’elle ne quitterait jamais ce bar dans lequel elle travaillait. Elle détestait faire la fermeture. De façon générale, elle détestait ce job. Elle n’avait clairement jamais rêvé de devenir barmaid. Elle aurait dû devenir médecin et elle avait été à deux doigts de terminer son internat, quand elle était partie en France. Elle aurait pu être médecin, sauver des vies, réaliser son rêve et au lieu de ça, elle servait des verres dans un bar. Au moins, depuis qu’elle avait quitté Brooklyn et le bar dans lequel elle avait travaillé quand elle était revenue à New-York, elle était plus à l’aise. Son ancien bar, ça avait été le repère des pervers, là où son patron trouvait ça normal que les filles se laissent tripoter parce que ça aidait à faire du profit. Elle était serveuse, pas prostituée. C’était ironique quand même que ce bar dans le queens soit plus fréquentable que celui où elle avait été à Brooklyn, alors même qu’en vue des quartiers, on pourrait facilement penser le contraire. Elle, elle se sentait mieux ici, même si ça ne l’aidait pas à arrêter de regretter d’avoir quitter son internat pour partir en France avec Mike. Elle avait rompu avec lui quand il lui avait dit qu’il devait partir, parce qu’elle n’avait jamais eu envie de quitter New-York et pourtant, quand elle avait vu Jonah avec cette fille, elle s’était dit que Mike, c’était sa seule chance d’être heureuse, que Jonah, il ne l’aimait pas de la même façon et qu’il ne l’aimerait jamais comme elle le voudrait. Alors, elle était retournée vers Mike, elle lui avait dit qu’elle avait changé d’avis et puis, ils étaient partis. Elle avait quand même été heureuse, pendant ces deux ans avec lui. Elle l’avait aimé, elle avait eu des rêves, elle avait été à deux doigts de l’épouser et pourtant, rien de tout ça n’était arrivé.

Elle avait beau ne pas travailler ce matin, elle était là, étendue dans son lit, à fixer le plafond en repensant à sa vie et à ses échecs. Mike l’avait trahi en se tapant sa sœur. Elle les détestait maintenant, tous les deux. Elle ne voulait plus les voir, plus leur parler et elle se disait qu’elle vivait très bien comme ça. Elle était partie vers d’autres horizon après cette histoire, elle avait abandonné son ancien fiancé à son sort et elle avait parcouru l’Europe jusqu’à ne plus avoir un sous en poche. Elle était rentrée fauchée, peu désireuse d’aller demander de l’argent à son père, lui aussi, elle le détestait. Elle se débrouillait comme elle pouvait, mais merde, elle avait foutu sa vie en l’air pour un type qui l’avait trompée avec sa sœur, le jour de leur mariage. La frustration ne la quittait pas, peu importait le temps qui passait. Elle soupira en se levant finalement de son lit, à contrecœur, elle fila rapidement sous la douche, enfila les premières fringues qu’elle trouva, bien décidé à trainer toute la journée, comme elle ne travaillait pas. Avachie sur le canapé, avec un paquet de bonbons et Netflix, elle se disait que sa journée commençait bien. Mais, c’était sans compter sur la sonnette pour venir la faire chier. Elle mit pause sur son programme et enfila un gilet pour avoir l’air un peu plus habillée, c’était surement un livreur pour un colis. Elle soupira en ouvrant la porte et évidemment, elle fut surprise de voir sa sœur cadette. Qu’est-ce qu’elle foutait là celle là ? Elle était bien la dernière personne au monde qu’Evie avait envie de voir. « Dana ? » Qu’elle demanda bêtement, un sourcil arqué. Elle l’avait bien reconnue, malheureusement et ça foutait déjà ses nerfs en pétard. « Qu’est-ce que tu fais là ? Je suis célibataire, tu ne trouveras personne avec qui t’envoyer en l’air ici. » Elle haussa les épaules. Techniquement, y avait bien sa coloc, mais bon, elle n’était pas là, alors y avait vraiment personne d’autre qu’elle dans cette appartement et c’était très bien comme ça. Elle n’avait vraiment pas besoin que sa traîtresse de petite sœur vienne lui pourrir son jour de congé, qu’elle aille ruiner un autre mariage, ça l’occupera.

_________________
Didn't mean to leave you,
And all of the things that we had behind.
I run away when things are good And never really understood The way you laid your eyes on me In ways that no one ever could. And so it seems I broke your heart. My ignorance has struck again, I failed to see it from the start And tore you open 'til the end.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Orgueil et préjugé - Evelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the tinder way :: slow down your neighbors :: les rps :: les rps abandonnés-