AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

— it's really unpleasant to see you (orion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
« membre + be young and in love. »

pseudo : strangelove.
arrivé(e) le : 18/07/2017
Messages : 7621
avatar : zendaya coleman
crédits : morrigan (avatar)
Points : 0
âge du perso : vingt deux ans.
MessageSujet: — it's really unpleasant to see you (orion) Lun 22 Jan - 21:56

Comme d’habitude, t’étais en retard ce matin pour aller bosser. T’as oublié de mettre ton réveil. Bah oui ça arrive. Ok, ça t’arrive beaucoup trop souvent pour ça soit une coïncidence. Mais pour une fois, tu ne l’avais vraiment pas fait exprès. Tu étais restée tard dehors pour faire des photos pour l’un de tes cours. Bien évidemment, si t’étais restée si debout toute la nuit c’est parce que tu avais passé une grosse partie de la soirée avec Alwin et que du coup t’avais pris du retard. Mais bon, t’étais quand même arrivée à bout de cette séance photo vers trois heures du matin. Heureusement que t’avais pas prévu des photos de jour parce que t’aurais été un peu dans la merde sur ce coup. Enfin bref, t’as jamais réussi à être prête pour arriver à la boulangerie pour huit heures. Comme d’habitude, tu t’étais faîtes engueulée par ton patron. Il avait pesté, t’avait menacée de te virer comme il le faisait déjà trois fois par jour pour au final se calmer dans l’heure. Comme souvent en semaine, c’était une matinée plutôt calme. Tu n’avais aucuns remords à traîner sur ton portable ou à te goinfrer de petits gâteaux alors qu’il n’y avait pas un seul client. Tu papotais aussi de tout et de rien avec ton patron. Il fallait bien s’occuper pour faire passer la journée. Heureusement, tu finissais tôt donc tu pourrais vite te sauver de la boulangerie pour profiter de ton après-midi. Bon, tu avais du boulot pour les cours mais c’était toujours optionnel ce genre de choses avec toi.

T’étais en train de nettoyer un peu, faire du rangement et remettre les gâteaux en place quand tu entendais la porte de la boutique s’ouvrir. Cool, tu allais avoir un peu de travail. T’étais contente de voir enfin quelque venir puisque tu te sentais un peu seule. Toi la bavarde, ça allait te faire du bien de voir une autre personne que ton patron. Parce que ouais, les conversations tournaient en rond avec le boulanger que tu côtoyais au quotidien. Malheureusement, ta joie était de très courte durée lorsque tu découvrais qui venait de passer la porte. C’était ce client qui se plaignait toujours des croissants. Si après sa première plainte tu avais pensé ne plus jamais le revoir, c’était raté. Il était revenu encore et encore. Et il avait continué de se plaindre, de râler. Tu n’avais pas pu te retenir de lui faire une petite remarque. Après tout, si ce n’était pas assez bien pour lui, pourquoi est-ce qu’il continuait à venir dans la petite boutique ? Peut être qu’il aimait se torturer, une sorte de défi pour lui que de venir ces croissants qui ne lui plaisaient pas. En tout cas, il fallait pas qu’il compte sur toi pour faire remonter sa réflexion à ton patron. Il pouvait se brosser pour ça, d’autant plus que tu les trouvaient très bon. Tout était bon ici et tu pouvais le confirmer puisque tu avais goûté à tout. Enfin bref. Tu regardais le brun s’approcher du comptoir alors que tu te forçais à sourire.  « Bonjour. Un croissant qui comme d’habitude plaira pas j’imagine ? » Tu faisais la mauvaise tête mais fallait bien avouer que tu l’aimais plutôt bien au fond. C’était aussi amusant les petites piques que vous vous lanciez. Il animait tes journées à la boulangerie et tu en avait plutôt bien besoin.

_________________


love drunk ☽comment mettre des mots sur ça ? je déborde d'amour pour toi. aujourd'hui, je n'échangerais ma vie pour rien au monde. tu es ma source de bonheur, ma fontaine de jouvence, mon soleil. tout est allé si vite, une rencontre, un regard, quelques mots, et en un instant tu as bouleversé ma vie. tu as chamboulé mon existence de tes sourires et de ton humour. c'était le début d'une nouvelle vie, le début du rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« membre + be young and in love. »

pseudo : casseurs flowters.
arrivé(e) le : 21/01/2018
Messages : 237
avatar : l. tomlinson.
crédits : kidd.
Points : 0
âge du perso : twenty-seven.
MessageSujet: Re: — it's really unpleasant to see you (orion) Ven 26 Jan - 14:29

"Orion tu prends ta pause?" L'intéressé lève la tête en entendant ça et se met à sourire un peu, ne pouvant absolument pas refuser une pause, surtout maintenant sur les coups de dix heures, et il ne se fait pas prier non plus pour disparaître en attrapant son manteau, l'enfilant rapidement avant de sortir pour s'allumer une cigarette. Les mains dans les poches, Orion remonte Times Square en tirant sur sa cigarette et arrive rapidement jusqu'à son lieu préféré pour prendre son petit-déjeuner. C'est une boulangerie qui ne paie pas de mine, comme ça, une boulangerie dans laquelle le français se plaît à se plaindre sur les pâtisseries et, surtout, les viennoiseries, notamment les croissants au beurre qu'il aime tellement. Mais surtout, il y a la vendeuse qu'il adore mettre hors d'elle et faut dire qu'elle le lui rend assez, Orion est un emmerdeur professionnel et pouvoir développer ce côté en passant par ici est un vrai bonheur. Après avoir terminé sa cigarette et écrasé le mégot, Orion souffle un peu sur ses mains pour les réchauffer et entre dans la boulangerie, humant déjà l'odeur familière de l'endroit avec un sourire. Son ventre est déjà prêt à gronder d'impatience, faut dire qu'il a rien avaler ce matin et qu'il est partit travailler comme ça. Du coup là, il meurt un peu de faim. Et un sourire satisfait d'emmerdeur étire ses lèvres lorsqu'il tombe nez à nez avec la brunette, s'approchant du comptoir avec une certaine jubilation pendant qu'elle doit juste avoir l'envie de lui mettre sa main dans la figure. Lorsque la vendeuse se met à parler, Orion étire un peu plus son sourire et secoue légèrement la tête. "Croissant. Pas quackson." En haussant un sourcil, son jeu préféré sans doute, reprendre les gens qui ne savent pas prononcer le mot 'croissant' correctement. Enfin, tout est relatif, il n'y a que dans la bouche de Sahar qu'il trouve ça adorable, pour les autres c'est une histoire un brin différente. Mais voilà que le français hoche un peu de la tête pour se fendre d'un énième sourire. "Un croissant oui et je prendrais un café aussi, je vais m'installer dans la partie salon, c'est l'heure de ma pause. Je vois que tu travailles beaucoup, pour changer." Il ne peux pas s'empêcher de faire remarquer en jetant un coup d'oeil aux alentours, la boulangerie est passablement déserte aujourd'hui, ce qui est plutôt étrange mais au moins ça lui permait de pouvoir embêter encore un peu la jeune femme. "Et je vais prendre un croissant aux amandes en plus, je meurs de faim aujourd'hui et il faut bien qu'on comble mon estomac même si les croissants sont franchement pas terribles." Orion plisse un peu son nez dans une mine dégoûté en se retenant de rire avant de montrer la salle à côté du pouce et lance un grand sourire vers elle. "Service en salle, hein." Il souligne avec un clin d'oeil et file s'installer à l'une des tables, sortant déjà son téléphone pour vérifier ses messages ou ses mails, répondant à son ex pour lui dire qu'il passerait récupérer Teddy le soir après le travail. Son regard azuré passe rapidement du téléphone à la vendeuse lorsqu'elle revient avec sa commande et il lui lance un sourire amusé, retenant ses piques pour l'instant, car après tout le jeu consiste à se moquer des croissants, pas vraiment du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« membre + be young and in love. »

pseudo : strangelove.
arrivé(e) le : 18/07/2017
Messages : 7621
avatar : zendaya coleman
crédits : morrigan (avatar)
Points : 0
âge du perso : vingt deux ans.
MessageSujet: Re: — it's really unpleasant to see you (orion) Dim 18 Fév - 17:13

C’est fou ce qu’il pouvait t’agacer le français. T’avais juste à le voir arriver dans la boulangerie que ça te mettait déjà dans tous tes états. Bon ok, t’avoues qu’il est pas si terrible que ça et que t’as connu pire que lui en client infernal. Mais bon, tu sais qu’il va te piquer, chercher à te provoquer. Bien évidemment, tu vas rentrer dedans parce que tu sais pas faire autrement. T’as jamais appris à tourner ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler toi Cody. T’as d’la chance d’avoir un patron plus que cool avec toi. T’en connais plein d’autres qui t’auraient virée depuis longtemps. Mais lui non, il te supporte depuis plusieurs années. Faut croire que c’est un ange, ou alors il a pitié de toi. Tu sais pas trop au final. Enfin bref, t’as le français qui est devant toi et qui te demande comme il le fait toujours un croissant. Tu roules des yeux alors que tu sais bien qu’il n’en sera pas satisfait. Qu’il va râler en disant que ce n’est pas bon. Il commence déjà à te reprendre sur la prononciation de ce qu’il a envie de manger. T’y peux rien toi si t’es pas française et que tu sais pas prononcer correctement le nom de sa foutue viennoiserie. Il te passe sa commande, il veut un café en plus de son croissant. Fais attention, il parait qu’il est infecte aussi le café. Tu souris en coin avant de reprendre : Et oui, comme tu le vois, je suis débordée. Tu risque d’attendre avant d’avoir ta commande. La salle est vide. Il n’y a pas un seul client mais ça ne va pas t’empêcher de faire patienter Orion. Parce qu’après tout, s’il peut se moquer de toi, tu peux le faire aussi. Tu soupires alors qu’il précise vouloir un croissant aux amandes. Oui, tu mets un point d’honneur à ne pas montrer trop d’enthousiasme à le servir. Bien que paradoxalement, t’es contente qu’il soit là. T’aimes bien ce petit jeu où vous vous lancez de petites piques. T’as pas l’occasion de le faire souvent ce genre de choses alors tu t’en donnes à coeur joie. D’autant qu’il a du répondant donc ce n’est pas pour te déplaire. Tu t’ennuierais s’il s’aplatissait. T’aimes bien qu’on te tienne tête en fait. Fais attention à ce que le croissant aux amandes soit pas encore plus mauvais. Je voudrais pas que la boulangerie baisse encore plus dans ton estime. Tu souris malicieusement alors que tu traines pour préparer sa commande. Tu le laisses s’installer en salle alors que tu continues à prendre tout ton temps. T’as pas l’habitude de faire les choses lentement parce que t’aimes quand les choses avancent, parce que t’es toujours un peu trop speed dans la vie. Mais, tu luttes avec toi mêmes juste pour l’embêter. Parce que oui, ce n’est que ça au final. Rien de méchant. Tu finis donc par lui apporter ce qu’il t’a demandé. Tu déposes tout sur sa table, ton regard amusé venant croiser le sien. Je ne te souhaite pas bon appétit vu que je me doute que ça te plaira pas.

Spoiler:
 

_________________


love drunk ☽comment mettre des mots sur ça ? je déborde d'amour pour toi. aujourd'hui, je n'échangerais ma vie pour rien au monde. tu es ma source de bonheur, ma fontaine de jouvence, mon soleil. tout est allé si vite, une rencontre, un regard, quelques mots, et en un instant tu as bouleversé ma vie. tu as chamboulé mon existence de tes sourires et de ton humour. c'était le début d'une nouvelle vie, le début du rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« membre + be young and in love. »

pseudo : casseurs flowters.
arrivé(e) le : 21/01/2018
Messages : 237
avatar : l. tomlinson.
crédits : kidd.
Points : 0
âge du perso : twenty-seven.
MessageSujet: Re: — it's really unpleasant to see you (orion) Jeu 22 Fév - 15:51

Orion arrive avec un sourire devant la boulangerie, sachant déjà qu'il va s'amuser à emmerder la vendeuse et... comment dire, emmerder c'est toute sa vie. Il entre dans la boulangerie et sourit vers elle, de toute ses dents, avant de venir commander l'habituel croissant, prenant un malin plaisir à corriger la prononciation de la jeune femme, comme le sale gosse qu'il est, et se retrouve à sourire ensuite. Sans plus attendre, Orion commande un café pour aller avec son croissant et grimace en entendant la jeune femme lui dire que le café est infecte. "C'est bizarrement pas du tout surprenant ce que tu me dis là." Orion reprend en secouant un peu sa tête en l'entendant, un sourire amusé étire ses lèvres et il observe toujours la vendeuse, l'écoute dire qu'elle est débordée alors qu'un simple regard autour de vous suffit à souligner qu'elle ne l'est pas du tout et qu'elle pourrait clairement le serir sur le champs. Mais ça l'amuse, Orion, et il lui jette un regard en coin en secouant la tête lentement. "En plus de ça le service est déplorable." Il souffle avec un ricanement moqueur et se décide à aller s'installer à une table, croisant ses pieds sous la table avant de pianoter sur son téléphone en attendant qu'elle se décide à lui ramener sa commande, il redresse par moment son regard sur elle et l'observe faire en se retenant de rire. Il a beau joué au client lourd et râleur, il est loin de penser réellement tout ce qu'il dit, c'est plus un jeu pour lui, quelque chose qui s'est installé quand il s'est rendu compte que Cody n'était pas loin de le détester comme elle essaye de le montrer. Tout autant qu'elle a dû comprendre que lui aussi ne venait pas pour râler avec un mauvais fond, il ne serait pas revenu sinon. "Tu es honnêtement la seule chose qui pourrait rendre à mal la réputation de la boulangerie." Orion confie avec un petit sourire en coin, bien moqueur, et redresse quand même son pouce vers elle en voyant sa commande arriver enfin, il pousse un léger soupir en tirant la tasse de café vers lui. "Qu'est ce que c'était long." Le français se met à râler pour la forme avant de secouer la tête en essayant de ne pas laisser son sourire s’agrandir, bien trop amusé par la jeune femme face à lui lorsqu'elle lui dit qu'elle ne lui souhaite pas un bon appétit et secoue sa tête lentement en buvant une gorgée du café, grimaçant ensuite. "Effectivement, tu n'avais pas tord, le café aussi laisse à désirer." Orion pousse un soupir clairement exagéré et porte la tasse à ses lèvres une seconde fois, honnêtement ce café n'a rien de mauvais, mais pour la forme et emmerder son monde, Orion pousse le vice. Il attrape le croissant, fait mine de le renifler et de le goûter du bout des lèvres avant de prendre un réel morceau dans sa bouche et fait mine de réfléchir très longuement en mâchant son croissant, tout ça avant d'avaler et de souffler un simple. "Meh." et de hausser les épaules.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: — it's really unpleasant to see you (orion)

Revenir en haut Aller en bas

— it's really unpleasant to see you (orion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the tinder way :: welcome to new-york :: manhattan :: midtown manhattan-