AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Marjorie - dancing queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Marjorie - dancing queen Lun 22 Jan - 17:00

Marjorie Grace Ryan


LOVE ME TINDER

NOM : Ryan.
PRÉNOM(S) : Marjorie Grace
ÂGE : 24
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 5 Septembre à la Nouvelle Orléans, Lousiane
EMPLOI : Guide au MET
SITUATION CIVILE : Célibataire
ORIENTATION SEXUELLE : Les hommes, surtout les bruns
FEAT : Adelaide Kane
déterminée calme réfléchie patiente taquine sportive organisée gourmande travailleuse maniaque
une citation de ton choix

001. + C’est une violoniste prodige, mais elle a toujours eu peur de tenter le conservatoire. 002. + Elle a gagné le gros lot à la loterie et est donc riche comme Cresus. Personne n’est au courant dans son entourage. 003. + Elle s’est acheté une maison victorienne dans le Garden District, mais une fois encore, elle n’en a parlé à personne. 004. + Elle a un chat et un chien, respectivement un Maine Coone appelé Balty et une Husky appelée Reine. 005. + Elle déteste Noël mais adore Halloween. 006. + Elle a acheté la maison dans laquelle elle vit avec sa sœur mais lui fait croire qu’elles partagent le loyer. Elle met l’argent que sa sœur lui donne chaque mois sur un compte bancaire au nom de Charlie. 007. + A 11 ans, elle a demandé à être envoyée dans un pensionnat à la Nouvelle Orléans, lassée des déménagements incessants, dûs à la carrière militaire de son père. 008. + Elle a étudié pendant un an à Sydney et a gardé un petit accent Australien. 009. + Elle est allergique aux agrumes, ce qui inclut citrons et oranges. 010. + Elle adore la viande et ne se nourrirait que ça si elle pouvait.


l'avis de votre personnage sur le site de rencontre matchmaker.
Au début, c’était par défi. Une soirée un peu trop arrosée et un pari perdu. Ensuite, Marjorie est restée par curiosité. Et un peu par solitude aussi. Elle est jolie. Très belle même. Elle le sait. Mais elle n’en joue pas. Elle est un peu trop romantique sur les bords. Elle a eu son lot d’histoires. Plus ou moins longues. Toujours sans lendemain. Alors au début, elle essaye. Qu’est ce qu’elle a à perdre ? Des histoires d’une nuit. Ou trois ou quatre. Que des histoires sans lendemain. Car si ce n’était le cas, elle devrait révéler son plus grand secret. Ou ils auraient fini par deviner. Et puis, quand bien même, elle est vieux jeu. Elle ne croit pas qu’elle rencontrera l’homme de sa vie sur MatchMaker.


ton prénom + ton pseudo

âge + SPOILERS. disponiblité + mes jours off, qui changent tous les deux mois :tongue: fuseau horaire + Ireland, GMT quoi personnage + inventé où avez vous connu le forum + euuuh qu'en pensez vous + ça va ça va votre mot de la fin + Eliaaaas, j'arrive :coeur:


Dernière édition par Marjorie Ryan le Lun 22 Jan - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Marjorie - dancing queen Lun 22 Jan - 17:00

hate is foolish. and love is always wise.




« Elle est tellement calme. » songea t’il.
James regarda sa femme, puis sa fille aînée. La fillette jouait sur le canapé, avec sa mère. Charlotte n’avait jamais été calme. Et certainement pas alors qu’elle était un nouveau-né. Mais Marjorie… Elle gardait ses grands yeux ouverts, alors que la plupart des bébés de trois mois passaient leur temps à dormir. Elle aurait des yeux certainement les yeux bruns, comme sa mère et sa sœur, bien que pour l’instant ils soient encore bleu marine. Il posa une main sur le ventre du bébé et elle réagit à son contact en le fixant intensément. Il lui sourit et elle sembla en faire de même. Ça ne ressemblait qu’à un vague rictus, mais c’était une réaction qui le rassurait. Sa petite dernière n’avait pas de problème. Mental ou autre. Laura, sa femme, n’avait de cesse de le rassurer. Marjorie serait comme son père, alors que Charlotte était comme sa mère. James se forçait à le croire.


Cela faisait déjà plusieurs années qu’ils vivaient à la Nouvelle Orléans. James se disait de plus en plus souvent qu’il risquait d’être muté à l’autre bout du pays. Mais pour l’heure, il se promenait tranquillement dans le French Quarter avec Marjorie. Charlotte était à son cours de judo. Rien ne semblait pouvoir canaliser la fillette de dix ans. Alors qu’à seulement six ans, Marjorie passait tout son temps dans les livres. Elle savait déjà lire depuis près d’un an, poussée par sa sœur et par ses livres plus intéressants que les siens.
Il sorti de ses pensées et réalisa qu’elle n’était plus près de lui. Il l’appela mais sans réel succès. Il n’y avait pas grand monde à cette heure ci. Il la repéra rapidement. Marjorie était plantée devant un groupe de musiciens de rue. James ne l’avait jamais vue si concentrée et si fascinée par quelque chose.
« Je peux en avoir un comme ça, moi aussi ? »
Marjorie lui montra le violon. Le vieil homme qui en jouait, ses cheveux gris contrastant avec sa peau sombre, fit un clin d’œil à l’enfant et lui fit signe d’approcher. Elle ne se fit pas prier et il lui tendit l’instrument, la fillette écarquillant les yeux d’émerveillement. James voulut protester mais le musicien lui fit signe de se taire. Instinctivement, elle parvint à le positionner, même si le violon était bien trop grand pour elle.
« Tu me le donnes ? »
« Pour l’instant, il est trop grand pour toi. Mais si tu me promets que tu vas apprendre et que tu reviens me voir, je te le donnerais, c’est promis. »


Il s’avéra qu’elle était une réelle prodige. Elle apprit si vite, qu’en trois ans, elle jouait parfaitement et deux années plus tard, elle pouvait reproduire n’importe quelle musique après une seule écoute. La famille Ryan avait aussi déménagé deux fois pendant ces cinq années. A Hawaii, puis Philadelphie. Mais Marjorie ne s’était jamais habituée. Elle était une enfant de la Nouvelle Orléans et l’avoir emmenée ailleurs… Elle s’ennuyait, tout simplement. Elle était une brillante élève, toujours le nez dans ses bouquins, et son temps libre à pratiquer le violon.
« Bonjour ma chérie. »
James lui tendit une tasse de chocolat chaud, comme tous les matins. Et réalisa qu’elle avait quelque chose à lui dire.
« Je t’écoute. » lui dit avec un sourire. Elle lui ressemblait tellement au niveau du caractère, que souvent, il avait presque envie d’en rire.
La fillette se pencha, attrapant quelque chose dans son sac, puis le posant devant son père. James haussa un sourcil en lisant la feuille. Il ne l’avait pas vu venir. Mais il n’était pas vraiment étonné.
« Tu en es sûre ? »
Marjorie hocha la tête. C’était réellement ce qu’elle voulait.

Moins d’un mois plus tard, elle déballait ses affaires dans sa chambre à l’internat d’une école privée de la Nouvelle Orléans. Sa mère retenait ses larmes, Charlie semblait en colère contre elle et leur père… Il n’avait pas pu venir. Il avait eu une promotion, ce genre de promotions qui vous fait déménager à Washington et qui vous prend tout votre temps, même si votre petite dernière entre dans un pensionnat. Parce qu’elle l’a voulu.
« Je t’appellerai tous les soirs, mon petit cœur. »
Marjorie songea soudain qu’elle ne pourrait plus se blottir contre sa mère tous les soirs. Elle se demanda soudain si c’était une si bonne idée qu’elle avait eue. Ça n’avait pas fait déménager ses parents à la Nouvelle Orléans. Sa mère et Charlie allaient rejoindre le père des filles d’ici deux à trois semaines, à Washington. Elle les embrassa toutes les deux, les regardant ensuite remonter en voiture de sa fenêtre, les larmes aux yeux. Puis elle prit son violon et se mit à jouer…


Marjorie regarda le SMS de Charlie, exaspérée. Elle ne lâchait pas le morceau. Mais non. Elle irait en fac d’histoire, et pas au conservatoire. Elle avait déjà admise à l’université de la Nouvelle Orléans, et il était trop tard pour tenter le concours d’entrée du conservatoire.
Il faisait si beau en ce début de printemps. Les balcons du French Quarter étaient fleuris à nouveau. Elle tenta de se souvenir où elle avait vu le vieil homme. Elle ne voulait pas qu’il lui donne son violon, mais elle voulait qu’il l’écoute jouer. Qu’il soit fier de la vocation qu’il avait fait naître. Elle finit par le repérer. Il lui sembla plus vieux, plus fatigué. Douze ans plus tard, ce n’était pas très étonnant. Elle se rapprocha doucement et il leva la tête, lui faisant un petit clin d’œil. Elle sortit son propre violon et se mit à jouer avec le musicien. Andre, apprit elle par la suite. Elle joua près d’un heure, jusqu’à ce qu’Andre décide de faire une pause déjeuner.
« J’ai tenu ma promesse. » lui dit elle, persuadée qu’il ne souviendrait plus d’elle.
« Au-delà de mes espérances. » répondit il avec un accent typiquement sudiste, tout en riant.
Il l’emmena dans un petit restaurant et elle gouta le meilleur jumbalaya de sa vie. Andre ne fut même pas impressionné. Il la laissa terminer son repas puis le tendit son violon.
« Oh non non non ! Je ne suis pas venue pour le violon. Je voulais juste jouer avec vous et vous remercier. Pour m’avoir donné le gout de la musique. »
« Je voulais te remercier aussi, gamine. Je pensais que la musique allait disparaitre avec le temps mais avec toi, je me dis que tout n’est pas perdu. Donne-moi ton numéro de téléphone, je te filerais mes partitions, je sais que tu en feras bon usage. Je te garde aussi le violon. Il appartenait à mon grand-père, et il n’était déjà pas flambant neuf. Je sais que tu changeras d’avis. »

Elle s’essuya les yeux, restant à l’arrière de la procession, le violon à la main. Ils venaient de quitter l’église, et tout le monde dansait dans la rue en se dirigeant vers le cimetière. Elle aurait voulu pouvoir danser avec eux, mais elle avait une boule dans la gorge. Elle venait de rentrer d’un an en Australie, où elle avait étudié à Sydney. Elle ne s’attendait pas à recevoir un coup de fil. La fille d’Andre. Il avait fait un AVC. Après deux jours dans le coma, il venait paisiblement de s’éteindre. Marjorie avait pleuré pendant une journée entière. Elle était restée en contact avec lui, et sa fille, Alesha, lui avait dit qu’il voulait lui léguer son vieux violon. Elle s’était excusée mille fois, voulant le refuser mais Alesha avait ri en lui disant que l’instrument finirait par être perdu et que, quand bien même, il était pour la jeune femme et personne d’autre.
Et elle était donc là, aux obsèques d’Andre, à jouer un air entrainant qu’il adoré et qui, trouvait-elle, ressemblait au vieux musicien. Elle ne s’arrêta que lorsque la tombe fut refermée, Andre reposant enfin dans sa dernière demeure. Alesha s’approcha d’elle, lui proposant de se joindre à eux. Mais Marjorie refusa poliment. En quittant le cimetière, elle décida de jouer au loto.


Marjorie posa une main sur sa bouche. C’était impossible. Elle regarda à nouveau le journal puis son ticket. Non, non, non. Ce n’était pas possible. Elle ne venait pas de gagner le gros lot. Elle allait se réveiller. Assise en tailleur sur le tapis de son salon, elle pinça.
« Aie ! » lâcha t’elle avant d’éclater de rire.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
« membre + be young and in love. »

pseudo : strangelove.
arrivé(e) le : 18/07/2017
Messages : 7621
avatar : zendaya coleman
crédits : morrigan (avatar)
Points : 0
âge du perso : vingt deux ans.
MessageSujet: Re: Marjorie - dancing queen Lun 22 Jan - 17:48

re-bienvenue :waii:

_________________


love drunk ☽comment mettre des mots sur ça ? je déborde d'amour pour toi. aujourd'hui, je n'échangerais ma vie pour rien au monde. tu es ma source de bonheur, ma fontaine de jouvence, mon soleil. tout est allé si vite, une rencontre, un regard, quelques mots, et en un instant tu as bouleversé ma vie. tu as chamboulé mon existence de tes sourires et de ton humour. c'était le début d'une nouvelle vie, le début du rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
« Admin + queen of hearts. »

pseudo : MARY-W. /marie.
arrivé(e) le : 23/06/2017
Messages : 3648
avatar : stephen amell, miaou.
crédits : @my love (avatar), tumblr (gifs), uc (quote).
Points : 523
âge du perso : trente-quatre ans.
MessageSujet: Re: Marjorie - dancing queen Lun 22 Jan - 18:15

qu'elle est belle ade :waii:
rebienvenuuuue :flirt: :smiile:

félicitations, tu es validé(e)!


tu es officiellement un membre de ttw!
@marjorie ryan tu as été ajouté
aux love me tinder


Tu es validé, félicitations! :puppy: Maintenant, le vaste monde de TTW s'ouvre à toi; c'est beau n'est-ce pas? Un jour, tout ce qui est dans la lumière, sera à toi Arrow

Pour bien commencer les choses, assure-toi que les admins (qui manquent parfois de leurs neurones), ont bien recensé ton avatar dans le bottin: ce serait bête de te le faire prendre maintenant. Assure-toi également que nous n'avons pas oublié de recenser ton pseudo dans les noms/prénoms, on a pas toute notre tête des fois (a).
Et maintenant, c'est à toi de tout gérer: avant toute chose, rendez-vous dans les listings pour recenser le métier et le lieu d'habitation de ton personnage.
Bien évidemment, qui dit forum rpg, dit liens entre membres: dans cette partie du forum, tu pourras ouvrir ta fiche de liens, histoire que les autres membres puissent te rendre visite et te proposer/demander des liens. Nous avons même un formulaire facultatif, si jamais t'as la flemme de faire des codes (on l'sait tous, ça nous arrive, la flemme est forte)  :héé:

TWW dispose également d'un système de points (comme tu peux le voir sur ton profil) qui te permettront de concourir pour la place de membre du mois; pour plus d'informations à ce sujet et comment obtenir des points, tu peux te rendre dans ce sujet. Si tu t'ennuies, si tu n'as pas de partenaire de rp, n'hésite pas à faire un tour dans la recherche de rp's, où d'autres membres pourront se proposer pour jouer avec toi!  :tinyheart:

On en vient au coeur de l'histoire de TTW: le site de rencontre MatchMaker; il t'est évidemment possible de créer le profil de ton personnage: dans cette catégorie en suivant le formulaire donné ici; n'hésite pas également à lire les indications et les explications du site pour en comprendre les "fonctionnalités".
Bien sûr aussi, le forum TTW se joue dans le New York de notre siècle moderne: il est fort possible que ton personnage dispose d'un téléphone portable, et de réseaux sociaux. Les codes sont, là aussi, facultatifs; si tu veux en utiliser un autre, n'hésite pas: n'oublie cependant pas de créditer le créateur de ton code.

TTW dispose bien évidemment d'une partie flood et jeux, disponible pour tout le monde, ouverte à tous, et qui n'attend que toi! A ne pas oublier, car très important: la promotion du forum. Tu peux voter sur les topsites (toutes les 2h) et poster dans la fiche pub bazzart ou la fiche pub prd (avec modération) et ainsi gagner des points en attirant le plus de monde possible sur TTW! :luvu:
De temps en temps, n'oublie pas de passer dans la partie invités pour aider les potentiels futurs membres à trouver leur place parmi nous!  :hii:

En cas de questions ou problèmes, n'oublie pas que le staff est à ta disposition :tinyheart: Bon jeu sur TTW!  :puppy:  

_________________


we didn't choose the thug life
home is like a smile you see in a photograph. no matter what you do, its not supposed to change. how i wish that i could feel that once more, right now. i really need you to be here because you want to be, back here safe and sound with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
« »

MessageSujet: Re: Marjorie - dancing queen

Revenir en haut Aller en bas

Marjorie - dancing queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the tinder way :: slow down your neighbors :: les vieilles fiches-